La robe M1614, ma petite déception

Quand j’ai commencé à coudre la robe M1614 de My Image, j’avais en tête une petite robe pour la saison printemps-été avec une coupe qui pouvait correspondre à ma morphologie. Le résultat n’est finalement pas celui auquel je pensais. Je vais commencer par te la montrer et je t’explique toutes mes mésaventures avec ce modèle qui pourtant est plutôt facile et joli.

Et voilà la bête !

Bien sûr je parle de la robe pas de la boule de poils qui renifle mes pieds. Chocapic tu te taperais pas un peu l’incruste par hasard ?!

Tu vois peut-être mieux avec les photos du magazine à quoi ressemble cette robe. La coupe est plutôt sympa avec 3 pièces qui font le buste : 2 pour les côtés et 1 pour le centre permettant de faire d’une pierre deux coups car la couture fait office de pince de poitrine. Je pense même que l’on peut certainement jouer avec les empiècements pour faire un effet d’optique pour affiner la taille. À cela s’ajoute des poches plaquées et un joli bas de robe arrondi faisant ainsi une mini fente sur les côtés. C’est pour toutes ces choses-là que j’ai voulu faire ce modèle.

Je l’avais déjà vu il y a au moins 3 ans ! Oui je suis un peu en décalé mais bon je n’avais pas cousu pendant 2 ans minimum ! Alors je fais les modèles que j’ai en stock avant d’en acheter d’autres. Économe la fille !!

My Image propose de jolis modèles très féminin et c’était la première fois que je suivais les instructions du magazine. Bon clairement, si tu n’as pas un minimum de connaissances techniques et que c’est ton premier projet couture ne choisi pas un modèle My Image.

Voilà à quoi ressemblent les explications, autant te dire que tu y vas parfois au feeling ! Tu vois le petit paragraphe en haut, écrit tout petit à côté des photos ba ça c’est tes explications « détaillées ».

Bref je te montre un petit plus de ma cousette – c’est un peu pour ça que tu es là !

Les fameuses poches plaquées.

Ah oui il faut que je te dise que pour une fois j’ai cousu ma robe en taille 38 ! Pas comme pour Lora et Madeline !

L’effort était là mais n’a servi à rien ! J’ai dû tout reprendre !

Je te résume les retouches vite fait :

  • 2 cm au plus fort au niveau de la couture du buste (pinces poitrine) – petite poitrine oblige !
  • 3 cm au plus fort au niveau pinces dos

dsc_0268

Ah oui j’ai oublié de te dire qu’il y avait des pinces dans le dos et aussi des pinces aux épaules. Bon ba moi comme j’ai tout repris, les deux pinces se rejoignent. Ça donne ça !

Et j’ai dû rallonger les pinces vers le bas pour pouvoir cintrer au niveau de la taille. Bon finalement je suis plutôt déçue. Les pinces ne sont pas très jolies, surtout que ça ne met pas tellement en valeur mon popotin avouons-le.

Ça c’était ma première mésaventure ! Et oui parce que y en a une deuxième !

Sur insta j’ai partagé le désastre du biais, tu l’as peut-être déjà vu ! Pour la fabrication aucun souci malgré que ce soit le premier que je fabrique moi-même. Mais pour la pose, comment dire … mes premières poses n’avaient pas était une grande réussite (sur une gigoteuse et sur ma housse de surjeteuse), ba la deuxième non plus en fait !

On est d’accord que je ne pouvais pas laisser ça comme ça !!! Je ne comprenais pas ce qui n’allait pas et je n’avais bien évidemment aucune indication dans le magazine. Un petit coup de téléphone à maman pour lui raconter mon désarroi. Et finalement elle me donne la solution « il faut que la longueur de ton biais soit plus petite que celle de ton encolure « . Merci maman ! Le seul problème c’est que dans les instructions il était marqué qu’il fallait un biais de 65cm et c’est exactement la taille de mon encolure. Tu comprends maintenant pourquoi je ne pouvais pas avoir un autre résultat que celui que j’ai eu ?! Restait donc à trouver la bonne longueur. Je n’ai trouvé qu’un seul site qui disait de faire un biais plus petit que l’encolure (je te mets le lien ça peut te servir). L’astuce, c’est de multiplier la longueur de ton encolure par 0,8 et tu obtiens la longueur de ton biais. Magique !!

Le biais de la bonne taille, j’ai donc fini par faire cette encolure. Le résultat n’est pas parfait mais ça me convient très bien, en tout cas il est mieux que le précédent et c’est le principal !

Sur l’endroit c’est quasi parfait mais sur l’envers on voit qu’il y a quelque loupés, que le biais n’est pas totalement cousu mais comme c’est sur de petites longueurs, le biais ne se défait pas sur l’endroit. J’ai donc décidé de ne pas reprendre ces petits défauts de peur d’entraîner un plus gros défaut qui, cette fois, se verrait plus – comme une double couture sur l’endroit.

Ah au fait j’ai oublié de te faire voir le tissu.

Je ne suis pas une experte en reconnaissance de tissus alors je ne me mouille pas et je te dis simplement que c’est un tissu extensible doux (un peu comme une suédine) avec des reliefs craquelés. C’est un tissu très lourd. Malheureusement je ne pense pas que c’était un bon choix par rapport au modèle choisi. Le tissu est trop épais et lourd ce qui donne trop de volume surtout au niveau des poches. Et ouais  il y a quand même 3 épaisseurs ! Et je pense également que la couleur rose poudré n’est pas tellement faite pour moi. On dirait un marshmallow géant !!

En quelques mots, c’est un joli modèle mais je n’ai pas fait une bonne association avec le tissu. Je la recommencerais sûrement mais avec un tissus beaucoup plus léger.

La femme qui murmurait à l’oreille des chats. Ou pas ! J’ai plutôt l’impression qu’il s’en fout complètement de moi !

***

Patron : robe M1614 de My Image

Tissu : tissu extensible au toucher doux et à relief craquelé

Mercerie : biais (fabriqué par bibi !)

***

Des bisous !

Pauline

Publicités

J’ai répondu à l’appel de Lora

Lora, Lora, Lora… On en voit partout ! Vous savez cette jolie robe de la Maison Victor ! Et bien, j’ai moi aussi fait ma version de cette fameuse Lora !

L’histoire est plutôt simple au départ. Des Lora sur instagram, des Lora sur Facebook bref des Lora et encore des Lora ! Je me suis donc dit que moi aussi je devais faire ma version de cette petite robe !

Bon on commence par les bases: les présentations ! Lora est une robe plutôt près du corps avec des poches et une forme bien arrondie au niveau des hanches. Ce modèle se trouve dans l’édition septembre-octobre 2015 de la Maison Victor. Comme je le disais, il fleurissait des Lora partout et chacun allant de son commentaire, le résumé était que Lora se cousait très facilement et rapidement ! Facilement… Hum pas vraiment en tout cas pour ma part !

Je vous explique tout mais d’abord je vous montre quand même le résultat final !

Mais qu’y a-t-il de si intéressant derrière cette fenêtre pour que même petit chat regarde ?!

Le résultat est super sympa ! J’adore cette robe et cette couleur… Parfaite pour redonner de la couleur à ces jours si ternes du moment ! Et le principal: elle plaît à Chéri !

J’avoue qu’au début j’avais hésité sur plusieurs choses. La coupe de la robe et le choix du tissu. La robe est faite pour accentuer les hanches et je n’ai pas vraiment besoin de ça pour qu’elles se voient mais je me suis lancée malgré tout. Concernant le tissu, j’avais trouvé un coupon de 3m pour 10€ d’un tissu extensible à relief bleu électrique dans les rues de Montmartre. La Maison Victor conseil un tricot lourd ou un tissu peu extensible, en gros tout le contraire de mon tissu qui est léger et ultra extensible ! Bref, gros doute mais bon qui ne tente rien n’a rien comme on dit ! Alors tentons !

Et je n’en suis pas peu fière de cette petite robe ! Mais purée qu’est-ce que j’ai souffert à la coudre ! Pas qu’elle est si compliquée que ça a coudre bien au contraire elle est même plutôt simple mais je pense que je dois me faire à l’idée que les robes de la Maison Victor c’est en 38 que je dois les faire pas en 40 !

Je devais avoir une robe près du corps et j’avais un sac ! 2 solutions s’offraient à moi: tout découdre et recouper en 38 (gros travaille et petite motivation) ou bien reprendre sur les côtés en espérant bien évidemment que ça ne coince pas au niveau des poches.

Comme pour ma version de Madeline, j’ai donc repris les côtés et le dos pour l’ajuster à ma cambrure. J’ai donc retiré pas moins de 3 cm de chaque côté et 2 cm au plus dans le dos.

Au niveau des poches, gros soulagement ! Je peux toujours rentrer mes mains j’ai juste dû retirer la couture qui plaquait la poche en haut. Mais comme l’ouverture est plus petite elle n’est pas nécessaire.

Bien sûr qui dit de reprendre les côtés implique que les emmanchures sont donc plus petites. Et bien, c’est parti pour reprendre les manches aussi de 3 cm. Et je ne suis même pas serrée ! Merci le tissu ultra extensible !

Question longueur, je pense que les mannequins de la Maison Victor doivent mesurer au minimum 1m80 ! La robe m’arrivait en-dessous des genoux ! J’ai donc retiré 19 cm pour qu’elle soit à la longueur souhaitée, ni trop courte, ni trop longue.

Malgré mes « performances » de retouches, j’arrive à trouver des défauts notamment au niveau des pinces. Et oui, si tu retires 3 cm, les pinces ne sont plus au bon endroit.

Une chance pour moi que le tissu soit extensible (décidément il m’aura bien aidé) ! J’avoue que j’aurais pu pousser plus loin pour essayer de reprendre les pinces mais j’avoue que mes connaissances techniques me freinent un peu.

En bref, je referais cette petite robe avec plaisir mais une taille en-dessous !

quicoudpique_robe_lora (14)

***

Patron : robe Lora de la Maison Victor (édition septembre-octobre 2015) en taille 40

Tissu : polyester extensible bleu électrique à relief

***

Des bisous !

Pauline