LA petite robe noire

Dans la série « je rattrape mon retard parce que cela faisait longtemps que je n’avais pas écrit sur un projet couture et j’en suis désolée », cet article est le premier !

Dans mon avant-dernier article, je vous avais parlé d’un projet qui était en cours, la robe Madeline de La Maison Victor. Une petite robe au style rétro. Elle est parue dans l’édition de septembre/octobre 2017.



Ce qui m’a plus dès que je l’ai vu c’est sa forme Trapèze qui met mes formes en valeur (surtout mon petit popotin) ensuite ce sont les différentes pièces qui font qu’elle est plus originale qu’elle n’y paraît. Eh oui il n’y a pas moins de 17 pièces ! Me renseignant sur le net pour savoir s’il y avait des difficultés particulières, je me suis rendu compte que beaucoup étaient découragés au vu du nombre de pièces à découper puis à coudre ! Mais pas moi, alors je me suis lancée ! Bon j’avoue qu’au moment de recopier toutes ces pièces, on se demande quand cela vas se terminer, mais une fois fait, la couture commence et cela a été plutôt vite finalement !

quicoudpique_la_petite_robe_noire (2)

Comme d’habitude je l’ai faite en taille 40. Le seul problème avec ma morphologie, c’est que je fais un 38 en haut et un 40 au niveau des hanches et des fesses et comme je ne sais pas encore vraiment retravailler les patrons je préfère faire plus grand et ajuster après. Donc c’est ce que j’ai fait.

La taille 40 est parfaite pour mes fesses mais en haut… Pfiou on aurait presque pu en mettre 2 comme moi ! Je n’ai pas pris de photos pour vous montrer, mais comme dirais chéri « en fait, tu as fait un sac ou une robe ?! ». Bon j’avoue que cela faisait vraiment sac, en plus, elle était beaucoup trop longue, elle m’arrivait juste au-dessus des genoux. Je pense que c’est le modèle qui veut cela, mais ça ne me plaisait pas du tout, déjà que je ne suis pas très grande, cela me tassait encore plus ! Du coup, j’ai tout rattrapé, surtout dans le dos comme je suis assez cambrée. J’ai retiré pas loin de 10 cm sur le milieu du dos et 1 petit centimètre sur les côtés. Et là …. elle tombe super bien !!!

La plus grosse difficulté était de faire concorder toutes les coutures pour qu’elles puissent se poursuivent tout du long étant donné qu’il y a 17 pièces de tissus ! Mais je m’en suis plutôt très bien sortie et je suis vraiment fière de moi !

quicoudpique_la_petite_robe_noire (8)

quicoudpique_la_petite_robe_noire (10)

quicoudpique_la_petite_robe_noire (9)

quicoudpique_la_petite_robe_noire (11)

Toutes les coutures devant et dos sont surpiquées ce qui donne un joli rendu. J’ai uniquement un décalage sur le côté droit de la robe d’un petit plus d’1 cm (il est visible sur la dernière photo, sur la couture de taille à droite).

J’ai eu un petit souci concernant l’ourlet. Comme c’est le premier tissu extensible que je couds je ne voyais pas comment faire un joli ourlet. Ma première tentative fut une couture point droit classique, mais cela a rigidifié tout le bas de la robe comme s’il y avait un cercle dans l’ourlet. J’ai donc ensuite essayé le point d’ourlet invisible, une première fois à la machine, mais je ne maîtrise pas bien la technique donc je l’ai ensuite fait à la main, mais même résultat. J’étais désespérée ! J’avais une très belle robe qui tombait super bien mais impossible de la finir correctement et il était inconcevable que  je m’arrête sur cette défaite ! Et là, j’ai eu une idée ! Mais pourquoi ne pas ouvrir mes bouquins de couture où toutes les techniques sont expliquées dont celle de l’ourlet sur tissu extensible ! L’astuce, c’est l’aiguille double ! Il suffit de faire un point droit à l’aiguille double et c’est OK ! J’aurais également dû le faire sur l’encolure et les emmanchures, mais le gondolement ne se voit pas tellement donc c’est bon pour moi !

quicoudpique_la_petite_robe_noire (12)

En résumé, j’ai trouvé le modèle de la robe Madeline de La Maison Victor très joli et plutôt simple à faire et les explications de La Maison Victor sont comme toujours très claires et bien faites en plus d’être accompagnées par des visuels.

quicoudpique_la_petite_robe_noire (3)

***

Patrons : Robe Madeline de La Maison Victor édition septembre-octobre 2017 en taille 40

Tissus : un polyester texturé trouvé chez Tissus Belice

***

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne journée ! A bientôt !

Des bisous !

Publicités

Ma précieuse Vol.2

Et non, je n’abandonne pas mon blog, ce petit coin à moi où je peux partager mes exploits couturesques (oui oui, parfois ce que j’arrive à coudre, relève de l’exploit !) Je n’ai pas était très présente j’avoue mais je compte bien y remédier et au plus vite ! Mais d’abord, je tenais à vous souhaitais une très belle année 2018 ! Qu’elle vous apporte santé, joie et bonheur ! Réalisez vos rêves et essayez de ne pas mettre vos passions quelles qu’elles soient de côtés . C’est en tout cas ce que je compte faire en cette nouvelle année !

Dans mon article précédent, je vous parlais d’un projet couture que j’avais en tête. Et bien, je l’ai fini ! J’ai repris la couture ! Malheureusement je vais vous décevoir peut-être un peu (j’en suis désolée), mais l’article d’aujourd’hui ne parlera pas de ce projet. Mais PROMIS, l’article arrivera bientôt, juste le temps de prendre 1…2…15 photos !

Donc aujourd’hui, je vais vous présenter ma nouvelle précieuse aka ma nouvelle super machine à coudre ! Bon c’est pas LA meilleure tip top machine mais pour une petite débutante comme moi elle me convient parfaitement !

Et voilà la bête !

ma_precieuse_vol.2 (1)

Il s’agit de la machine vendue par Lidl il y a quelques mois de ça, la machine e Element by Pfaff 1080s à 149€. Autant vous dire qu’une machine électronique à ce prix là je n’ai pas hésité longtemps ! Je me suis comme même renseigner sur internet histoire de voir si cela valait le coup, le prix ne fait pas tout ! J’ai été sur le site de Maman la Fée et Envie de fil où j’ai pu lire les pour et les contres et cela m’a finalement décidée. Et comme le hasard fait bien les choses, mon anniversaire arrivait quelques semaines après. Le cadeau était donc tout trouvé ! J’ai donc gentiment proposé à ma petite maman de faire un détour par le magasin et la voilà à la maison ! Bon j’ai dû attendre le jour de mon anniversaire mais ça valait le coup.

Bien évidemment que des points positifs, comparé à ma première machine qui est mécanique, tandis que la Pfaff est électronique. Donc déjà GROOOSSE différence ! Second point qui ma réjouie d’avance : les boutonnières automatiques ! Je l’ai testé (je pense même que c’est le premier point que j’ai essayé) et c’est que du Bonheur ! Seule petite déception, même si ce n’en ai pas vraiment une car je n’ai pas forcément besoin de cette fonction, c’est l’enfilage automatique enfin plutôt semi-automatique puisqu’il y a comme même des gestes à faire pour que le crochet aille chercher le fil pour le faire passer dans le chas de l’aiguille.

 En prime vous apercevez un bout de tissus d’un de mes projets qui est déjà fini (j’ai beaucoup de retard a rattraper pour vous montrer ce que j’ai fait) mais je m’y mets à fond promis !

Bon revenons à nos moutons, il y a une possibilité de quelques 80 points avec des pré-réglages enregistrées (longueur et largeur des points) mais il est tout à fait possible de les changer. La sélection des points se fait grâce aux flèches à gauche la première pour augmenter le chiffre des dizaines et le second pour celui des unités. Les flèches gauche/droite permette de changer la largeur du point et vous l’aurez compris les flèches haut/bas pour la longueur.

Il y a d’autres petites différences par rapport à mon ancienne machine : le déroulement du fil qui se fait horizontalement, la possibilité d’une table d’extension et le point arrière qui fait aussi point d’arrêt pour les point décoratifs. Bref, beaucoup de praticité !

Certaines choses ne changent pas comme la canette horizontale et le bras libre.

Des accessoires accompagnent cette petite merveille : la plaque pour éviter l’entraînement du tissus, un pied pour boutonnière automatique, un pied téflon à roulettes, un pied pour surjet, un second pied classique un peu plus étroit, un pied pour fermeture éclair, un pied pour fermeture éclair invisible, un pied pour la pose de bouton, un pied pour ourlet invisible, plusieurs canette en métal, des disques de feutrines pour caler les bobines, une clé-tournevis, des aiguilles de secours, un porte-bobines pour l’aiguille double ou pour mettre la bobine verticalement, découd-vite avec pinceau et enfin une housse de protection (elle est en plastique fin donc pas très résistant, je compte bien m’en faire une comme cela avait été le cas avec mon autre housse)

Bon et bien, je pense que j’ai fait le tour ! Je n’ai qu’une chose à dire: elle est GÉNIALE ! Je l’ai déjà utilisé pour un projet et je n’ai eu aucun souci, pas de fils qui ne se déroulent pas comme il faut, d’aiguilles qui casse avec les épaisseurs, de blocages… bref nada ! Il me reste encore des choses à découvrir notamment du côtés des points et surtout je voudrais bien tenter un vêtement avec des boutons choses que je ne voulais pas tenter étant donner que le point n’était pas automatique sur mon autre mac.

Encore plein d’aventures m’attendent avec ma nouvelle précieuse, donc je vous laisse et vous dit à bientôt !

Bisous bisous!